IMG_0316

Un mois déjà que j’ai lancé ce blog et je dois dire que je suis content du résultat. En attendant la prochaine chronique sur un livre, je me suis dit que ce serait sympathique de faire une sorte de bilan de cette première étape afin de partager mon ressenti sur ces jours passés.

Le petit topo du mois

D’abord, je tiens à vous dire que je suis fier de moi car j’ai réussi à me tenir à ce projet. D’un naturel assez impatient, j’ai souvent le défaut de vouloir des résultats maintenant et tout de suite alors que certaines choses prennent nécessairement du temps. Voilà, je viens de traverser mon bureau en faisant des entrechats tout en me jetant des fleurs maintenant passons aux faits.
Vous avez été 175 à venir sur « Lisez voir ! » pour un total de 450 vues et j’en suis vraiment heureux car ces chiffres étaient pour moi inespérés. Je ne pensais pas arriver à mobiliser autant de visiteurs aussi rapidement et surtout à éveiller suffisamment la curiosité pour qu’une personne venant sur mon blog désire lire plusieurs articles.

À ce sujet, petite anecdote, une personne de Madagascar s’est connectée sur le blog et ça c’est franchement sympa : « misaotra namana ! »

La chronique qui a eu le plus d’impact est sans conteste celle sur Rabot, le livre d’Adrien Girault, paru aux éditions de l’Ogre qui a quand même été vue (lue ?) une cinquantaine de fois en dix jours et qui a eu un impact relativement élevé sur les réseaux sociaux, notamment grâce aux partages de la maison d’édition (merci à eux).

Pour ce qui est de mes lectures, il est difficile pour moi d’effectuer une sorte de classement car les livres que j’ai lu sont finalement très différents. J’ai quand même eu deux gros coups de cœur avec Théodose le Petit, et Rabot. Ces deux romans auront réussi à me marquer durablement.
Quant à vous, n’hésitez pas à me dire quelle chronique vous avez préféré, ça me ferait plaisir de connaître vos avis !

Voilà donc, pour ce petit parcours mensuel qui, vous allez voir, n’a pas été sans apprentissage.

Les réseaux sociaux et votre serviteur

Car qui dit blogging, dit réseaux sociaux. Je n’aime pas particulièrement cela mais ils sont pourtant essentiels afin de créer une sorte de connexion entre différents réseaux « satellites » qui graviteraient autour du blog pour y attirer les lecteurs potentiels afin que le travail effectué ne reste pas à l’état confidentiel. Cela peut vous paraître d’une banalité sans nom ce que je raconte, mais quand on n’est pas un aficionado de tout cela, il faut apprendre à le faire et le plus efficacement possible.

Car oui ! Il y a un mois, c’était la première fois que je tweetais et il y a une semaine, la première fois que j’allais sur Instagram. Et c’est donc les doigts cavalant fièrement sur mon clavier azerty que je rédigeais avec vaillance mon premier tweet. Il faut vivre avec son temps n’est-ce pas ? Adieu les preux messagers essoufflés qui portent dans leurs râles la grande nouvelle d’un article, maintenant, place aux 280 caractères (je suis arrivé après la réforme, merci petit oiseau bleu).
Si je suis beaucoup plus à l’aise avec Facebook, uniquement se contenter de cette plateforme aurait été se heurter à ses limites. Par exemple, sur cent contacts Facebook, seuls 40 ont aimé la page du blog, les autres invitations restant sans réponse, probablement noyées dans la masse d’invitations reçues alors que Twitter peut potentiellement toucher un millier de personnes grâce à un seul retweet.

Pour autant, j’ai vite appris à dégainer les hashtag comme un cow-boy et à profiter de certaines vitrines (notamment le #vendredilecture). Disons-le, il y a de vrais avantages à utiliser ces différents sites, ne serait-ce que pour découvrir d’autres blogueurs/chroniqueurs qui font un véritable travail de qualité (je pense au blog La Viduité).

IMG_0320
C’est toujours drôle de voir que des gens se connectent depuis Madagascar ou le Brésil.

La littéro-blogo-sphère et la Zapping-Company

Car oui, j’ai découvert également un tout nouvel horizon : celui de la blogosphère et plus particulièrement cette branche un peu particulière qui écrit sur des livres et qui fonctionne à coups de temples de papiers appelées PAL (Pile à Lire).

Je pense d’ailleurs à l’avenir faire un petit article sur ce que m’inspire cet entassement de livres qui me paraît sans fin. J’avoue sans rougir avoir une certaine incompréhension face à ce phénomène presque « boulimique » qui consiste à empiler des tas de livres en s’efforçant de les lire. Un livre lu, deux d’empilés. Vous voyez c’est sans fin et bientôt ça atteindra le plafond. Loin de moi l’idée de m’en moquer. Au contraire je pense que cette tendance (542 400 publications avec ce tag sur Instagram !) mérite réflexion.

Une dernière limite éprouvée durant ce premier mois : la désagréable sensation du zapping. On écrit sur des livres qu’il faut lire, dans le but que notre article soit lu. On communique sur une chronique à propos d’un livre lu pour que les autres lisent et la chronique et le livre, mais le tweet se noie parmi mille autres choses à lire et à voir. Si bien que, sur 1500 personnes qui verront votre tweet, seules 2 ou 3 appuieront véritablement sur le lien et une seule personne prendra peut-être le temps de lire votre article en entier. On a donc l’impression d’aller à la pêche à la sardine, de balancer un hameçon-tweet dans l’espoir qu’un internaute perdu entre les algues viennent y mordre.

Heureusement, j’ai été aussi surpris de l’inverse. Parfois, des personnes viennent sur votre blog. Elles lisent une chronique puis la suivante et finissent par vous laisser un commentaire. Cela fait franchement plaisir et redonne du courage.

À venir

C’est très motivé que je vais poursuivre ce blog. Normalement, je publierai demain une chronique « Impression rétinienne » sur le dernier roman de John le Carré, L’Héritage des espions. J’avais besoin de changer un peu de lecture et je ne suis pas déçu du résultat.

J’aimerais aussi développer une autre catégorie plus générale, plus proche de l’article que vous êtes en train de lire mais qui resterait en lien avec le thème du blog (lire et voir), dans laquelle j’écrirai des chroniques plus générales sur la littérature, le blogging et le web.

Enfin, je prévois de refaire des articles « Fond d’oeil » comme je l’ai fait pour L’Homme qui savait la langue des serpents. Cependant, ces articles me demandent beaucoup de temps et j’en manque malheureusement pour faire tout ce que je voudrais. Et pour l’instant, ces chroniques ne sont qu’un loisir ponctuant ma vie parisienne…

Merci encore à tous pour vos lectures et vos visites, on se retrouve bientôt (demain ?) pour une nouvelle chronique. Stay tuned !

CIAO !

5 commentaires

  1. De rien !!! C’est un plaisir de découvrir ton blog et de te suivre 😀
    Si toi tu as des visiteurs depuis Madagascar, moi je touche beaucoup la Russie d’après mes stats XD

    J'aime

  2. J’avoue que la PAL, j’y ai succombé… Et c’est dingue, parce que c’est arrivé après que j’ai débarqué sur la blogo ! J’ai joué le mouton, sur ce coup… Et il me faut souligner que mon goût pour la lecture s’est accru, j’en ai alors profité pour dévaliser les bouquinistes. ( Enfin un. Et puis c’était un cadeau massif de ma soeur, mais bref, je reste faible. ) Maintenant je me rends compte que je mûris, que je change pas mal de qui j’étais d’il y a 3 ans environ et mon rapport à la PAL est tout autre, je veux carrément supprimer ou diminuer drastiquement ce phénomène. J’ai d’ailleurs réfléchis à cette question dans un brouillon d’article.
    Le phénomène du zapping, alala.. une question encore plus ardue ! Pour que j’évite moi-même de le faire j’essaie de lmiter le plus possible mes abonnements pour donner une plus grande chance à tous de les lire ( chose qui parfois est compliquée selon nos engagements.) Par contre l’idée de « lire un livre en vue que la chronique soit lue » m’a un moment taraudé, et continue de me questionner mais je n’y répondrais pas ou peu, tout simplement parce que je préfère lire ce que je veux lire et non ce que la masse veut lire… Peut-être que j’aurai envie de lire ces titre dans deux ans comme je suis toujours à la ramasse ! après les réseaux multiplient beaucoup ce sentiment je trouve…

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne connaissais pas du tout ce principe de PAL avant de faire ce blog et de naviguer sur Twitter. J’en ai entendu parler pour la première fois lors d’un stage mais ça ne m’avait pas plus marqué que ça. Après je comprends, moi aussi j’achète plusieurs livres à chaque fois. Ce qui me dérange ce n’est pas tant la PAL en soi mais surtout le comportement de certaines personnes qui, alors qu’on devrait lire pour le plaisir, s’impose un rythme dantesque qui me paraît en opposition avec le principe de la lecture. Enfin c’est mon avis et pour être franc j’ai abandonné cet idée d’article parce que je ne voulais pas passer pour le moralisateur de service.

      Tout à fait d’accord avec la suite de ton commentaire. C’est important de faire découvrir ce qu’on aime lire et sans « pression ». Parfois, il y a des heureux hasards. Par exemple mon article sur L’Héritage des espions correspondait à la sortie du livre et à mon envie de le lire. Et je m’étais dit, « pourquoi pas, ça pourrait donner une nouvelle dynamique au blog ? » Mais finalement, je crois que c’est celui qui a le moins bien marché (même si je n’ai pas ce mot).

      Pour les abonnements, je fais comme toi. J’essaye de ne pas trop m’abonner et de privilégier la lecture d’un blog avant de passer au suivant.

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense que pour certains, il y a un peu cet effet « victime de la société de consommation » d’où l’achat en masse et la lecture qui va de même pour faire en sorte que le serpent se morde la queue… Pour d’autres il y a une sorte d’injonction j’ai remarqué notamment suite aux réseaux sociaux, des gens publient tous les jours avec limite une lecture par jour et ça fait une forme d’obligation maladive… C’est un rapport qui est devenu très compliqué. Après le côté moralisateur est vite venu sauf que c’est juste ton opinion, les autres font ce qu’ils veulent après.

        C’est à double tranchant je trouve, ça peut amener une dynamique pour un blog mais peut-être davantage s’il est déjà bien connu ( parce que plus de gens sont susceptibles de le voir, cqfd – quelle pertinence haha ) mais quand tu as un blog plus petit, pas forcément répertorié hé bien ton avis patauge un peu dans la semoule, noyé par les grands… De toute manière c’est un peu au petit bonheur la chance, selon les personnes qui découvrent ton blog, leurs goûts littéraires etc, on ne peut jamais rien prévoir… ( ou alors faut vraiment s’y connaître pour viser le bon public et tenir un blog deviendrait malsain dans ce cas là.. )

        Ca fait du bien de voir des personnes qui s’extraient des phénomènes de masse en tout cas, je me sens un peu moins vieux jeu haha.

        Aimé par 1 personne

  3. Ping: Lisez Voir !

Répondre à recolteusedemots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.